Junex inc.

Communiqués de presse

6 juillet 2018

JUNEX DÉTERMINE QUE L'OFFRE DE UTICA NE CONSTITUE PAS UNE OFFRE SUPÉRIEUR

6 JUILLET 2018 - Québec (Québec) - Junex inc. (« Junex ») (TSXV : JNX) annonce que l'offre non-sollicitée annoncée le 3 juillet 2018 qu'elle a reçue (l' « Offre Utica ») de la part de Utica Resources inc. (« Utica ») visant l'acquisition de toutes les actions ordinaires de Junex ne constitue pas une offre supérieure (« Superior Proposal », tel que défini dans la convention d'arrangement datée du 8 juin 2018 (la « Convention d'arrangement ») entre Junex et Cuda Energy inc. (« Cuda »)). Cette détermination suite à une analyse approfondie de l'Offre Utica par le conseil d'administration de Junex (le « Conseil ») et son comité spécial, avec l'appui de conseillers financiers et juridiques.

Le Conseil demeure d'avis que, tel que mentionné dans le communiqué de Junex du 11 juin 2018, les actionnaires de Junex profiteront des atouts suivants de l'entité créée par l'arrangement entre Junex et Cuda :

  • l'excellence de la situation des liquidités, dont une tranche non affectée de 15 M$ sera consacrée au développement de l'actif recelant du pétrole léger du Wyoming, et une tranche supplémentaire de 7,5 M$, au développement du projet Galt, au Québec;
  • une équipe de direction chevronnée qui a obtenu d'excellents résultats par le passé sur le plan du rendement réalisé par les actionnaires au moyen de la croissance interne de la production et des réserves;
  • des éléments d'actif recelant principalement du pétrole léger non corrosif de haute qualité (40oAPI) situés au Wyoming susceptibles de se prêter au forage vertical intercalaire à faible risque et plusieurs zones profondes dont la viabilité économique a été déjà démontrée;
  • des rentrées nettes provenant de l'exploitation dans le quartile supérieur dont on prévoit qu'ils s'établiront approximativement à 33,00 $ CA/bep au cours du deuxième moitié de 2018, selon le prix futur;
  • une capacité de production à faible déclin de 1 200 bep/j qui passera à 2 000 bep/j d'ici la fin de 2018;
  • la Nouvelle Cuda ciblera une croissance de la production pouvant atteindre jusqu'à 100% en investissant approximativement l'équivalent des flux de trésorerie, et ce, en utilisant la courbe des prix futurs;
  • un portefeuille ciblé de possibilités de forage à faible risque permettant un recouvrement rapide de l'investissement dans la formation Shannon au Wyoming;
  • l'accès à deux ressources importantes du Québec par l'intermédiaire du projet d'exploitation de pétrole léger Galt et des terrains d'une superficie d'environ 1,0 million d'acres bruts qui sont susceptibles de receler du gaz de schiste de l'Utica;
  • une capitalisation boursière accrue permettant une meilleure liquidité.

En plus de ce qui précède, le Conseil est d'avis qu'un programme actif de forage au Wyoming et en Alberta générera un flux de trésorerie important pour la société combinée, laquelle pourra financer le développement des ressources importantes de Junex au Québec. Le Conseil est confiant que l'équipe de gestion combinée, y compris certains membres de l'équipe de Cuda qui ont développé de manière active le gaz d'Utica en Ohio et en Virginie-Occidentale, ont à la fois l'expérience opérationnelle et les relations avec les communautés pour développer les actifs de Junex de manière efficace avec les citoyens du Québec.

Le Conseil aimerait également clarifier certains énoncés trompeurs dans le communiqué publié par Utica le 4 juillet 2018. Bien que Utica indique que son offre représente une prime pour les actionnaires de Junex, le prix de 0,42 $ en espèces proposé par Utica représente un escompte de 7,5 % par rapport au cours moyen pondéré des actions ordinaires de Junex à la Bourse croissance TSX entre la date de l'annonce de la Convention d'arrangement le 11 juin 2018, jusqu'au dernier cours de clôture avant que Utica fasse son offre (le 29 juin 2018).

Pour d'autres informations sur la Convention d'arrangement, veuillez consulter le communiqué de Junex daté du 11 juin 2018.

À propos de Junex inc.

Junex est une PME québécoise dont l'objectif est de jouer un rôle de catalyseur dans la mise en valeur des ressources pétrolières et gazières du Québec tout en s'assurant que le développement de celles‑ci devienne pour les Québécois un important vecteur de création de richesse collective. Junex mène des opérations responsables dans le plus strict respect des normes, des lois et des règlements qui encadrent les activités pétrolières et gazières. Ce faisant, elle prend au quotidien toutes les mesures pour réduire au minimum l'impact environnemental de chacune de ses activités.

Renseignements

Junex inc
Jean-Yves Lavoie
Président et Chef de la direction
418-654-9661


Le présent communiqué de presse contient des « énoncés prospectifs ». Tous les énoncés autres que les énoncés de faits passés qui se trouvent dans le présent communiqué de presse sont des énoncés prospectifs qui comportent certains risques et incertitudes et sont fondés sur des prévisions de résultats opérationnels ou financiers futurs, des estimations de montants ne pouvant être établis à l'heure actuelle et les hypothèses de la direction. Plus particulièrement, les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué de presse portent sur les éléments suivants : (i) des hypothèses et des attentes à l'égard des opérations prévues par la Convention d'arrangement (les « opérations ») et de la conclusion de celles‑ci et des avantages qu'on prévoit en tirer; (ii) les perspectives futures, y compris le potentiel d'exploration, résultant des opérations et la mesure dans laquelle il sera possible d'en réaliser la valeur; (iii) les estimations de production et les taux de croissance de la production, qui présument l'exactitude des renseignements et des analyses d'ordre technique et géologique et qui peuvent subir l'effet de travaux d'entretien imprévus et de la disponibilité de la main‑d'œuvre et des entrepreneurs; (iv) les dépenses en immobilisations et les autres coûts décaissés, qui présument certains cours du change et l'exactitude des estimations de production, et peuvent subir l'effet de travaux d'entretien imprévus, la nécessité d'avoir recours à des ressources externes et le devancement de projets d'immobilisations; (v) les profits et les flux de trésorerie disponibles, lesquels sont fondés sur des estimations de production et de dépenses et peuvent subir l'effet des prix de l'énergie, des estimations de production et de l'échéancier des paiements; (vi) les réserves et les ressources sont prospectives de par leur nature en ce qu'elles comportent des évaluations implicites, et peuvent subir l'effet des prix de l'énergie, des résultats de forage futurs et des frais d'exploitation; (vii) les prévisions quant à l'incidence des activités d'extraction du gaz dans les Basses‑Terres du Saint‑Laurent. Les facteurs de risque qui pourraient faire en sorte que les résultats prévus par ces énoncés prospectifs ne se réalisent pas comprennent les exigences permanentes en matière de permis et la capacité de travailler avec la population locale et les gouvernements, les résultats effectivement tirés des activités d'exploration en cours, les conditions qui règnent sur le marché, l'accessibilité des sources d'énergie de rechange et la nature de ces sources, les conclusions des évaluations économiques et les changements apportés aux paramètres des projets au fur et à mesure que les plans continuent d'être peaufinés, ainsi que les prix futurs de l'énergie. Bien que Junex et Cuda aient tenté d'identifier les facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les résultats effectivement obtenus diffèrent considérablement de ceux qui sont prévus, estimés ou voulus, d'autres facteurs pourraient aussi intervenir en ce sens. Toutefois, il ne peut y avoir aucune assurance que ces énoncés prospectifs se révéleront exacts, puisque les résultats réels et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux que ces énoncés prévoient. Par conséquent, les lecteurs ne devraient pas se fier indûment aux énoncés prospectifs.

Le présent communiqué de presse renferme certaines mesures habituellement utilisées dans le secteur pétrolier et gazier, comme « les rentrées nettes provenant de l'exploitation ». Ces mesures n'ont pas un sens normalisé et le calcul de ces mesures qui figure dans les présentes pourrait ne pas être comparable à la méthode de calcul utilisée ou présentée par d'autres sociétés à l'égard de mesures identiques ou similaires et, par conséquent, ces mesures ne devraient pas être utilisées à des fins de comparaison. Les « rentrées nettes provenant de l'exploitation » correspondent aux ventes totales de pétrole et de gaz naturel, déduction faite des redevances et des frais d'exploitation, calculés par bep.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (au sens donné à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'acceptent quelque responsabilité que ce soit quant au caractère adéquat ou à l'exactitude du présent communiqué de presse.

Source : http://junex-determine-que-l-offre-de-utica-ne-constitue-pas-une-offre-superieur

Télécharger le fichier>
< Afficher tous les communiqués