Junex inc.

Communiqués de presse

7 septembre 2011

Mise à jour du programme d'exploration pétrolière sur l'Île d'Anticosti

­

­LE 7 SEPTEMBRE 2011 - QUÉBEC, QUÉBEC – Jun­ex (TSXV; JNX) annonce une mise à jour de ses activités et des r­ésultats récents de son programme d'exploration­ de pétrole sur l'Ile d'Anticosti ou elle détient à 100% des permis d’exploration couvrant une superficie de 233 275 acres et ciblant la Formation géologique des Shales de Macasty (le "Macasty"). Les résultats de laboratoire récemment reçus tendent à démontrer que le shale peu perméable de Macasty pourrait, sur les permis d’exploration de Junex, contenir le potentiel pour devenir une formation productrice riche en pétrole et en hydrocarbures légers. Par conséquent, Junex est passée à l'étape suivante de son programme d'exploration en effectuant un levé géophysique sur ses propriétés.

Junex a récemment reçu les résultats de laboratoire des échantillons de déblais recueillis lors du forage stratigraphique effectué dans le Macasty au puits Arco Anticosti No.1 (le puits «Arco») qui avait été foré à l’origine en 1970.Ce puits, localisé sur un des cinq permis d’exploration de pétrole et de gaz naturel détenus par Junex sur l’île d’Anticosti, a été foré jusqu'à une profondeur totale de 3 850 mètres et il est le puits le plus profond foré sur l'île à ce jour.

Les résultats d’analyses du Macasty échantillonné dans le puits Arco indiquent que le shale pourrait potentiellement être une formation productrice riche en pétrole et hydrocarbures légers sur les permis d’exploration de Junex :

  • Équivalent de l’UticaLe Macasty est l’équivalent stratigraphique des Shales d’Utica situés dans les Basses-Terres du St-Laurent. À titre de référence, Junex détient la plus grande superficie (acres nets) de permis dans le Shale d’Utica où elle contrôle notamment la grande majorité des permis situés dans la région riche en liquides associés au gaz naturel.

  • Épaisseur plus importanteLe Macasty a une épaisseur de 88,4 mètres (290 pieds) dans le puits Arco, ce qui représente une épaisseur de 40 mètres (131pieds) de plus que dans le Macasty rencontré dans le puits Pétrolia/Corridor Chaloupe No. 1, tel qu’annoncé par ces deux compagnies dans un communiqué de presse le 9 février, 2011.

  • Potentiel pour la complétion de puits La minéralogie du Macasty indique qu’il pourrait répondre favorablement à une stimulation par fracturation puisqu’il contient une forte teneur minéralogique en  quartz et carbonate avec un faible contenu en argile ductile. Les échantillons avaient une composition moyenne de 50% Quartz + Feldspar, 35% Carbonate, et 10% d’argile.

  • Contenu en pétrole et hydrocarbures liquides La matière organique / kérogène du Macasty est de Type II et elle est propice à générer des hydrocarbures liquides. La majorité du pétrole produit dans le monde provient de ce type de matière organique.

  • Riche en matière organique Le Macasty a un contenu en matière organique qui varie de bon à excellent avec un contenu moyen de carbone organique total de 2,6 poids % (variation de 1,2 à 3,7 pds %).

  • Bonne porositéLe Macasty possède une porosité moyenne de 6,3% (variation de 4,0 à 8,6%), ce qui se compare favorablement avec d’autres ressources de Shale en Amérique du Nord. Ceci peut être un indice positif pour le potentiel initial en place des ressources.

  • Potentiel en pétrole et hydrocarbures liquidesLe Macasty dans le puits d’Arco est situé entre 2 399 à 2 487 mètres de profondeur où il atteint sa pleine maturation thermique pour la génération de pétrole et où il est situé au chevauchement de la fin de la fenêtre à pétrole et au début de la fenêtre à condensats – gaz riche (« Rock-Eval/Tmax data »). Selon l’interprétation de Junex, le Macasty sur la majorité de ses permis se trouve à des profondeurs variant entre 800 et 2 200 mètres.Puisque la température de formation est généralement moins grande à faible profondeur, celle-ci devrait, comparée à la température observée dans le puits Arco, être plus faible sur la majorité des permis de Junex, ce qui pourrait potentiellement situer le Macasty plus fermement dans la fenêtre à pétrole.

  • Énergie du réservoirÉtant plus profond que d’autres secteurs sur l’Île, le Macasty sur les propriétés de Junex devrait avoir une pression plus importante dans la formation (ou énergie du réservoir). Une plus grande énergie dans le réservoir pourrait se traduire par une production potentielle accrue si le programme d’exploration continue d’être un succès.

La majorité des propriétés de Junex sont situées au sud de la Faille de Jupiter où la cartographie de Junex indique que l’épaisseur moyenne du Macasty est d’approximativement 80 mètres sur ses propriétés, soit approximativement 2 fois plus épaisse que le 40 mètres de Macasty rencontré dans le puits Pétrolia/Corridor Chaloupe No. 1 tel que rapporté par ces deux parties dans un communiqué de presse daté du 9 février 2011. Aussi, des communiqués de presses récents émis par Pétrolia et Corridor, détenteurs des permis d’exploration sur l’Île d’Anticosti (le 29 juin 2011 et le 13 juillet 2011 respectivement), rapportent que des rapports indépendants évaluent à plus de 30 milliards de barils le Pétrole Initialement en Place sur l’ensemble de ces permis.

Junex passe maintenant à la prochaine phase de son programme d’exploration pétrolière des Shales du Mascasty qui devrait se dérouler sur quelques années et impliquer les travaux suivants :

  • Un levé géophysique aéroporté (récemment complété) afin d’identifier les éléments structuraux majeurs. La compagnie a noté dans le Shale d’Utica, situé dans les Basses-Terres du St-Laurent, que la fracturation naturelle est un composé important pour le développement d’un réservoir de shale et elle s’attend à ce que ce principe s’applique également au Macasty sur l’île d’Anticosti.

  • Levé sismique et/ou réentrée d’un puits existant et/ou forage d’un puits d’évaluation stratigraphique au plus tard en 2012.

  • Le forage, la complétion et des tests de production sur des puits additionnels.

  • Projet pilot et plus tard, le développement d’un bassin producteur.

«Nous sommes très encouragés par ces résultats de laboratoire très positifs et nous avançons rapidement vers la prochaine phase de notre programme d’exploration de pétrole sur l’île d’Anticosti. Ces propriétés stratégiques forment une partie de notre portefeuille d’exploration de pétrole et d’hydrocarbures liquides qui inclut également nos propriétés riches en pétrole à Galt et à Haldimand dans la Péninsule gaspésienne. Nous entendons mettre un accent particulier sur l’exploration de ces propriétés pétrolières au cours des années à venir alors que nos activités seront ralenties dans les Shales d’Utica » indique le Président et Chef de la direction de Junex, M. Jean-Yves Lavoie, ing.

Autre

Le gouvernement du Québec a adopté à l’Assemblée Nationale la Loi 18 (2011, Chapitre 13). Tel qu’indiqué dans cette nouvelle législation, clarifiée plus tard dans une lettre de la Ministre des Ressources naturelles et de la Faune du Québec adressée à Junex, les détenteurs de permis d’exploration pour le pétrole et le gaz naturel sont exemptés «d’effectuer le travail requis sous la Loi des Mines du Québec jusqu’à une date déterminée par la Ministre, telle date ne pouvant dépasser le 13 juin 2014.» La durée des permis d’exploration a également été prolongée pour la même période de temps que l’exemption.Cet aspect législatif est important puisqu’il permet à Junex de conserver ses droits dans le futur.

Nonobstant ce qui précède, les détenteurs de permis d’exploration, s’ils le désirent, peuvent continuer à effectuer leurs travaux pendant la période d’exemption, sous réserve de certaines exigences liées à l'évaluation environnementale stratégique du gouvernement qui peuvent s’appliquer à certains types d’opérations.Dans cette nouvelle réglementation, le gouvernement révoque également, de façon unilatérale et sans compensation, tous les permis d’exploration de pétrole et de gaz situés dans le fleuve St-Laurent et sur l’Île d’Orléans, ce qui touche environ 4% des propriétés de Junex au Québec.

A propos de Junex

Junex est une compagnie junior d'exploration pétrolière et gazière qui détient des droits d'exploration sur environ 5,2 millions d'acres situés dans le bassin géologique des Appalaches au Québec. Elle est notamment au cœur de la découverte gazière des Shales de l'Utica située dans le bassin des Basses-Terres du St-Laurent. En date du 30 juin 2010, Junex détenait un fonds de roulement de plus de 17 millions de dollars. Parallèlement à ses efforts d'exploration, la compagnie a pour objectif de générer des flux de trésorerie positifs à partir de ses activités de vente de saumure naturelle et de services de forages.

Mise en garde relative aux énoncés prospectifs

Certains énoncés figurant dans ce communiqué de presse peuvent être de nature prospective. Ces énoncés prospectifs sont fondés sur les meilleures estimations dont dispose Junex à ce jour et comportent un certain nombre de risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui peuvent faire en sorte que les résultats réels, le rendement ou les réalisations de Junex diffèrent de façon importante des résultats, du rendement ou des réalisations futurs, exprimés ou escomptés dans les énoncés prospectifs. Une description des risques touchant l’entreprise et les activités de Junex est présentée à la rubrique « Risques et incertitudes » aux pages 8 à 11 du rapport de gestion annuel 2010 de Junex, lequel peut être consulté sur le site Web de SEDAR à l’adresse www.sedar.com. Rien ne garantit que les évènements prévus dans l’information prospective se produiront, ou s’ils se produisent, quels seront les avantages que Junex pourra en tirer. Plus particulièrement, rien ne garantit le rendement financier futur de Junex. Junex n’assume aucunement l’obligation de mettre à jour ou de modifier ces énoncés prospectifs pour tenir compte de nouveaux renseignements ou de tout autre évènement. Le lecteur est averti de ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs.

POUR PLUS D'INFORMATIONS, COMMUNIQUER AVEC:

Junex inc.
M. Jean-Yves Lavoie
Président
418-654-9661

ou

Junex inc.
M. Dave Pépin
Vice- président - Affaires corporatives
418-654-9661

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué.

­ Télécharger le fichier>
< Afficher tous les communiqués